Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 08:00


 Jacques Pecnard est né en septembre 1922 à Vincennes.

A sa sortie de l'école, les armées d'occupation sont à Paris. Grâce au scoutisme français et à quelques hommes entreprenants, il est sauvé in extremis de la misère du STO.
Il va vivre une guerre difficile dans la clandestinité. Commence alors sa carrière de dessinateur-illustrateur. Il a 18 ans.

Après son mariage en 1946, le jeune peintre se lance à corps perdu dans la nécessité journalière de faire vivre sa famille.


Trois périodes sont marquantes dans la vie de Jacques Pecnard qui est attaché à la peinture dès son enfance.

Il a d'abord été illustrateur, pendant près de 25 années, au cours desquelles, tout en élevant ses 5 garçons,il illustra les « Amours Célèbres » de France-Soir (en 1971, il obtient le Prix des Illustrateurs de Presse), Elle, Fémina et des centaines de livres pour les éditeurs parisiens, tels que Hachette, Flammarion, Rouge et or, Larousse et autres, sans oublier la publicité où sa participation fut constante.

Vers les années soixante-dix, usé par l'illustration commerciale, il se tourne vers la peinture, tout en continuant à illustrer. Mais cette fois, c'est en gravure à la pointe sèche, en aquatinte ou en lithographie, qu'il
s'exprime. Les éditeurs d'ouvrages de bibliophilie s'intéressent à lui. Il devient vite incontournable et produit de nombreux ouvrages.

Dans les années quatre-vingt débute alors une période «lithographique» qui durera huit ans: en France mais surtout au Japon.
C'est le début de la troisième période: la peinture mature. Au cours de ses voyages au Japon puis aux USA,il peint de nombreux portraits de personnalités et de personnes privées.

 
 










Les enfants du Capitaine Grant (T1)
par Jules Verne,
illustrations de Jacques Pecnard
Collection Bibliothèque Verte
Edition Hachette 1964

Repost 0
Published by Fénimore - dans Pecnard Jacques
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 06:06

Jacques Pecnard est né en septembre 1922 à Vincennes.

A sa sortie de l'école, les armées d'occupation sont à Paris. Grâce au scoutisme français et à quelques hommes entreprenants, il est sauvé in extremis de la misère du STO.
Il va vivre une guerre difficile dans la clandestinité. Commence alors sa carrière de dessinateur-illustrateur. Il a 18 ans.

Après son mariage en 1946, le jeune peintre se lance à corps perdu dans la nécessité journalière de faire vivre sa famille.


Trois périodes sont marquantes dans la vie de Jacques Pecnard qui est attaché à la peinture dès son enfance.

Il a d'abord été illustrateur, pendant près de 25 années, au cours desquelles, tout en élevant ses 5 garçons,il illustra les « Amours Célèbres » de France-Soir (en 1971, il obtient le Prix des Illustrateurs de Presse), Elle, Fémina et des centaines de livres pour les éditeurs parisiens, tels que Hachette, Flammarion, Rouge et or, Larousse et autres, sans oublier la publicité où sa participation fut constante.

Vers les années soixante-dix, usé par l'illustration commerciale, il se tourne vers la peinture, tout en continuant à illustrer. Mais cette fois, c'est en gravure à la pointe sèche, en aquatinte ou en lithographie, qu'il
s'exprime. Les éditeurs d'ouvrages de bibliophilie s'intéressent à lui. Il devient vite incontournable et produit de nombreux ouvrages.

Dans les années quatre-vingt débute alors une période «lithographique» qui durera huit ans: en France mais surtout au Japon.
C'est le début de la troisième période: la peinture mature. Au cours de ses voyages au Japon puis aux USA,il peint de nombreux portraits de personnalités et de personnes privées.

 








Sur le lac Ontario
J.F. COOPER
Illustrations de Jacques Pecnard
Editions Hachette
Collection Bibliothèque Verte
1970
Couverture Rigide
190 pages
Repost 0
Published by Fénimore - dans Pecnard Jacques
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 00:00


Jacques Pecnard est né en septembre 1922 à Vincennes.

A sa sortie de l'école, les armées d'occupation sont à Paris. Grâce au scoutisme français et à quelques hommes entreprenants, il est sauvé in extremis de la misère du STO.
Il va vivre une guerre difficile dans la clandestinité. Commence alors sa carrière de dessinateur-illustrateur. Il a 18 ans.

Après son mariage en 1946, le jeune peintre se lance à corps perdu dans la nécessité journalière de faire vivre sa famille.


Trois périodes sont marquantes dans la vie de Jacques Pecnard qui est attaché à la peinture dès son enfance.

Il a d'abord été illustrateur, pendant près de 25 années, au cours desquelles, tout en élevant ses 5 garçons,il illustra les « Amours Célèbres » de France-Soir (en 1971, il obtient le Prix des Illustrateurs de Presse), Elle, Fémina et des centaines de livres pour les éditeurs parisiens, tels que Hachette, Flammarion, Rouge et or, Larousse et autres, sans oublier la publicité où sa participation fut constante.

Vers les années soixante-dix, usé par l'illustration commerciale, il se tourne vers la peinture, tout en continuant à illustrer. Mais cette fois, c'est en gravure à la pointe sèche, en aquatinte ou en lithographie, qu'il
s'exprime. Les éditeurs d'ouvrages de bibliophilie s'intéressent à lui. Il devient vite incontournable et produit de nombreux ouvrages.

Dans les années quatre-vingt débute alors une période «lithographique» qui durera huit ans: en France mais surtout au Japon.
C'est le début de la troisième période: la peinture mature. Au cours de ses voyages au Japon puis aux USA,il peint de nombreux portraits de personnalités et de personnes privées.

 







 

La guerre du castor,

  • 1ère édition, 1971
  • Paris : Éditions G.P., octobre 1971.
  • 18 cm, 186 p.
  • Illustrations : Jacques Pecnard.
  • (Spirale ; 3.481 - 171).
  • Réimpressions : 07/1973, 09/1976.
Repost 0
Published by Fénimore - dans Pecnard Jacques
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 08:07

Jacques Pecnard est né en septembre 1922 à Vincennes.

A sa sortie de l'école, les armées d'occupation sont à Paris. Grâce au scoutisme français et à quelques hommes entreprenants, il est sauvé in extremis de la misère du STO.
Il va vivre une guerre difficile dans la clandestinité. Commence alors sa carrière de dessinateur-illustrateur. Il a 18 ans.

Après son mariage en 1946, le jeune peintre se lance à corps perdu dans la nécessité journalière de faire vivre sa famille.


Trois périodes sont marquantes dans la vie de Jacques Pecnard qui est attaché à la peinture dès son enfance.

Il a d'abord été illustrateur, pendant près de 25 années, au cours desquelles, tout en élevant ses 5 garçons,il illustra les « Amours Célèbres » de France-Soir (en 1971, il obtient le Prix des Illustrateurs de Presse), Elle, Fémina et des centaines de livres pour les éditeurs parisiens, tels que Hachette, Flammarion, Rouge et or, Larousse et autres, sans oublier la publicité où sa participation fut constante.

Vers les années soixante-dix, usé par l'illustration commerciale, il se tourne vers la peinture, tout en continuant à illustrer. Mais cette fois, c'est en gravure à la pointe sèche, en aquatinte ou en lithographie, qu'il
s'exprime. Les éditeurs d'ouvrages de bibliophilie s'intéressent à lui. Il devient vite incontournable et produit de nombreux ouvrages.

Dans les années quatre-vingt débute alors une période «lithographique» qui durera huit ans: en France mais surtout au Japon.
C'est le début de la troisième période: la peinture mature. Au cours de ses voyages au Japon puis aux USA,il peint de nombreux portraits de personnalités et de personnes privées.










Jane Eyre par Charlotte Brontë,
Illustrations de Jacques Pecnard
Bibliothèque Verte
Edition Hachette 1974
Repost 0
Published by Fénimore - dans Pecnard Jacques
commenter cet article

  • : Le blog de illustratio
  • Le blog de illustratio
  • : Mise en lumière de quelques illustrateurs des éditions pour la jeunesse des années 60/70
  • Contact

Texte Libre

 
 Illustration : du latin illustratio  « action d'éclairer ».
Les éditions pour la jeunesse des années 1960/70 étaient brillamment illustrées.  Les illustrateurs étaient peu mis en valeur et peu reconnus à l'époque.
Aujourd'hui leurs oeuvres ont gardé leur force évocatrice mais sont moins connues que celles des dessinateurs de bande dessinée.  Au grès de mes découvertes et de mes coups de coeur, je mettrai en lumière quelques dessinateurs oubliés...

Recherche

Archives