Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 08:00

. 

 

Paul Durand est un dessinateur, illustrateur et peintre français né à l'île de Bréhat le 21 janvier 1925 et mort à Guerville (Yvelines) le 30 juin 1977.

 


Notice biographique et bibliographique complète réalisée par la famille sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Durand_(illustrateur)


Il est particulièrement connu pour ses nombreuses illustrations de la Bibliothèque Verte et Rose et ses couvertures de la collection « J'ai lu ». Il a également collaboré à de très nombreux journaux et magazines parmi lesquels Jours de France, Le Figaro littéraire, Paris-Presse, Le Pèlerin, Lectures pour tous et Télé 7 jours.

 

 

Après des études secondaires à Paris, Paul Durand réalise ses premiers dessins dès 1946 pour La Veillée des chaumières, Fémina, La Femme chic, ainsi que de nombreuses affiches publicitaires parmi lesquelles La Dauphine de Renault et le catalogue du constructeur (1955-56)

Il illustre des nouvelles pour Paris-Presse, Marie France, Francs Jeux. La photographie remplaçant petit à petit les dessins dans les journaux, il se tourne vers la littérature enfantine. Il est vite remarqué et publié par les grands éditeurs.

À partir de 1951, il illustre pour les éditions Hachette de nombreux ouvrages

De ses rencontres naissent plusieurs livres : Raboliot, La Dernière Harde et La Forêt perdue de Maurice Genevoix (éditions Delagrave), suite à sa découverte de la Sologne avec l'écrivain en 1960 ; Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier (éd. Flammarion) en 1962 qui lui vaut les remerciements de la sœur de l'écrivain, Isabelle Rivière. Ces dessins et études exposés au festival de Cannes en 1965 inspireront l'adaptation cinématographique réalisée par Jean-Gabriel Albicocco en 1967. En 1964-65, il illustre plusieurs albums inspirés de l'émission Bonne nuit les petits de Claude Laydu, diffusée par l'ORTF.

De 1962 à 1965, il est directeur artistique des Éditions graphiques internationales. De 1966 à 1977, il réalise de nombreuses illustrations pour les éditions Deux coqs d'or (Les Contes de Perrault et d'Andersen, L'Île au trésor, Les Trois Mousquetaires, etc.), diffusés aussi à l'étranger.
Entre 1968 et 1977, il conçoit un grand nombre de couvertures (plus de 160) pour la collection « J'ai lu »

En 1969, le Général de Gaulle le choisit pour son Message de Noël aux enfants de France (éditions Plon) et discute avec lui le choix des illustrations.


Dès les années 1950, la renommée de Paul Durand a dépassé les frontières. En 1957, l'Allemagne de l'Ouest lui décerne le Prix du livre de l'enfance. Ses livres ont été édités dans plus de vingt pays dont le Japon (Vendredi ou la Vie sauvage) et les États-Unis (Contes d'Andersen, Des fées, des sorcières, des lutins...et le chat ! chez Golden Press).











Le second livre de la jungle, par Rudyard Kipling,
Illustrations de Paul Durand
Editions DELAGRAVE (édition de 1968)

Collection APALIKA
(gros bisous et merci pour tout à toi ma première et plus fidèle lectrice !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fénimore - dans Durand Paul
commenter cet article

commentaires

ribambins 03/09/2009 17:28

bonjour

Je découvre votre blog en recherchant des informations sur Paul Durand que j'aime beaucoup et qui est peu diffusé aujourd'hui. J'ai cette version du livre de la jungle que j'aime particulièrement. Merci beaucoup pour la mise en ligne de ses illustrations.
Je vous invite à découvrir ce blog qui, lui aussi, met en ligne de belles illustration de la même époque :
http://illuopa.blogspot.com/

grande pirogue 19/03/2009 18:03

c'est un classique
le dessin animé est un de mes préféré avec blanche neige.
très belle photos!

apalika 15/01/2009 09:35

Superbe je suis bien contente d'avoir pris ce livre a rend super bien.
Bisous
Viviane

  • : Le blog de illustratio
  • Le blog de illustratio
  • : Mise en lumière de quelques illustrateurs des éditions pour la jeunesse des années 60/70
  • Contact

Texte Libre

 
 Illustration : du latin illustratio  « action d'éclairer ».
Les éditions pour la jeunesse des années 1960/70 étaient brillamment illustrées.  Les illustrateurs étaient peu mis en valeur et peu reconnus à l'époque.
Aujourd'hui leurs oeuvres ont gardé leur force évocatrice mais sont moins connues que celles des dessinateurs de bande dessinée.  Au grès de mes découvertes et de mes coups de coeur, je mettrai en lumière quelques dessinateurs oubliés...

Recherche

Archives